Biographie

Sixième d’une famille de sept enfants, je suis né en 1954 à La Ferrière d’un père meunier et d’une mère attentionnée. Nos parents, toujours dévoués à notre famille, à notre éducation m’ont transmis le goût de l’effort.

Aujourd’hui, nous sommes toujours cinq des sept enfants à vivre à La Ferrière. Marié et père de trois enfants, je suis aussi le grand-père de trois petits-enfants. Et cette famille nombreuse à laquelle j’appartiens occupe une place centrale dans ma vie.

Passées mes années de maternelle et de primaire sur les bancs de La Ferrière, je m’aventure en dehors de ma ville natale pour rejoindre le petit séminaire diocésain de Chavagne-en-Paillers puis celui des Herbiers avant de terminer ma scolarité au lycée Notre-Dame du Roc à La Roche-sur-Yon où j’obtiens mon Bac gestion en juin 1972. Je pars alors à Rennes pour mon service militaire où, coïncidence heureuse, je rencontre Maryvonne, ma future femme.

Cet interlude de presque 10 ans marque l’unique séparation avec ma commune, La Ferrière, où je reviens dès le 1er janvier 1974 comme secrétaire de Mairie. Alors seul employé à temps plein, j’engage aux côtés du maire, Marcel Rivière le développement et l’agrandissement des services de la mairie qui atteignent aujourd’hui près de 40 employés !

13 années plus tard, en 1987, j’accepte un nouveau challenge : prendre la direction de la librairie diocésaine Siloë à La Roche sur Yon. Je trouve alors ma voie dans le monde des livres. Cinq années plus tard, je suis Président du groupe Siloë au niveau national. J’en profite pour ouvrir les horizons du groupe en proposant des œuvres régionalistes empreintes d’un profond attachement territorial.

L’année de mes 40 ans, je deviens Maire de La Ferrière à la suite du décès de mon prédécesseur, Marcel Rivière. Un homme qui a beaucoup œuvré pour sa commune et avec lequel j’ai eu la chance de travailler. Tout au long de mes mandats, je cherche à rassembler les différentes sensibilités sur des projets qui servent l’intérêt général.

Ainsi, je m’implique, au sein de l’agglomération de La Roche-sur-Yon, dans les différents dossiers environnementaux, et notamment celui des déchets. Dès 1995, en tant que vice-président je prends part aux travaux du syndicat d’études, futur Trivalis et participe à la formation des équipes qui y travaillent toujours avec professionnalisme et dévouement. C’est en 2008 qu’à la suite de Jean-Claude Merceron j’en deviens Président. Le traitement des déchets est à la fois complexe et peu attractif, mais y attacher toute notre attention est une nécessité.

Fort de cette expérience départementale, je suis encouragé par de nombreux maires, à accepter la mission de Président de l’Association des Maires et Présidents de Communautés de Vendée dès 2008. En 2010, à la suite de la démission de Bertrand de Villiers, je suis élu Conseiller général du canton des Essarts.

L’année de mes 40 ans de mariage, mes collègues m’élisent à la Présidence du Conseil Départemental de Vendée à la suite de Bruno Retailleau, qui est un homme passionné, ancré dans son territoire, qui a toujours eu une seule envie, celle de le développer dans toutes ses dimensions.

Cet amour de la Vendée et cette passion du service je les partage avec lui ! Ainsi je souhaite que le Conseil départemental demeure l’interlocuteur de tous les Vendéens, le catalyseur de toutes nos énergies et le porteur de nos projets de l’avenir.